• eloypaul

Le chant du coq

Animal emblématique de nos basses-cours, le coq fait beaucoup parler de lui. Force est de constater que sa présence à la campagne est de plus en plus contestée. Les voisins, dérangés par le chant matinal, manifestent leur désaccord. Parfois avec violence !

Et pourtant ! Bien accueilli, c’est un animal extrêmement sympathique, affectueux et paisible. Si vous lui offrez le couvert sur la terrasse, il s’y rendra, timidement au début, mais, avec le temps, il fera partie de la famille…

Et puis, il y a les avantages, souvent méconnus, de la présence du chef au milieu des poules.

Quand un prédateur se pointe, le cri d’alarme du coq, très caractéristique, avertira spontanément du danger imminent. L’agitation des volatiles rendra compliquée l’attaque de la buse ou de l’épervier, même si ce dernier préfère les proies en vol.

Tel un arbitre de catch, il interviendra si nécessaire, manu militari, pour séparer deux poules en conflit. Cela arrive, et oui !

Le côté gentleman du coq est à souligner. Quand monsieur a trouvé de la nourriture, il appelle à sa façon les petites qui accourent pour profiter du butin. Souvent, le chef n’en aura que des miettes.

Alors, même s’il chante dès potron-minet, il faut lui reconnaître, une fois pour toutes, sa place incontournable dans les poulaillers…

P.E. 3/06/2020

Photo de P..E., 25 avril 2020, Fraiture-en-Condroz

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout